Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue !

Bienvenue dans mon cabinet de curiosités, interstice où vous pourrez parcourir de brèves chroniques de mes écoutes, lectures, déambulations et autres découvertes.
Du fond de l'abri, il vous sera possible de suivre mes bidouillages divers…
Enfin, ce blog est aussi un prolongement de mes cours à l'école des beaux-arts (les cités obscures) et à l'université.
Bonne lecture !

Recherche

Archives

1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 09:37

J'ai découvert hier dans le dernier numéro d'étapes, dans la partie Studio, un article sur le travail élégant et minimaliste d'Estelle Lecoq, dont les éditions cactus ont publié les premiers ouvrages.
Ci-dessus une planche extraite du délicat livre "/ ^ ( • | ) _ * ‹ / ·" édité en 2004 (OC018), et complété quelques mois plus tard par un superbe et presque invisible poster en collaboration avec Sémiose éditions.
Comme il se doit on ne cite pas les éditions cactus dans cet article, et les ouvrages que j'évoquais ne font pas partie des travaux reproduits, mais l'important c'est une fois encore d'avoir participé au mouvement…

www.etapes.com
www.semiose.com
www.editions-cactus.com
Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 10:57

L'autre jour, en me baladant à Paris, j'ai trouvé le disque de Kim Hiorthoy "LIVE SHET", CD produit par le label Smalltown Supersound en 2004.
L'ouvrage est illustré par quelques emails qui rendent compte, comme on avait pu le remarquer en novembre 2003 à Hérouville Saint Clair, lors du programme organisé par le festival Les Boréales, d'un des principes qui caractérisent la musique de Kim Hiorthoy : un disque n'est pas un concert (un disque s'écoute alors qu'un concert se vit). Au résultat on a deux univers : l'un plutôt ambiant, sensible et convivial qui est celui du disque; l'autre mécanique, rythmique et donc plus dansant qui est celui du "live".
Souvent les amateurs des disques sont déçus par les concerts, et vice-versa…
Avec "LIVE SHET" on a donc, exceptionnellement, un disque qui ne s'inscrit pas dans la tradition des précédents albums, mais qui rend compte de cette série de concerts joués en 2003 à Barcelone, Berlin, San Francisco, Rome, etc… et en Normandie (là c'est la région qui est nommée : sans doute plus internationale que nos bonnes villes provinciales), et l'on découvre même que nous sommes remerciés "very much". Merci Kim !
Cela me permet de vous présenter ci-dessous quelques images de l'exposition que j'avais alors organisé à l'école des beaux-arts de Caen, première exposition de Kim Hiorthoy en France, présentée dans le cadre des Boréales. A cette occasion Kim avait fait deux conférences sur son travail, l'une à Caen, l'autre à l'école des beaux-arts du Havre, où l'avait invité Rozenn Lanchec.
J'avais découvert quelques années plus tôt le travail graphique de Kim Hiorthoy grace à la très belle série de pochettes réalisées pour le label norvégien Rune Grammofon, label créé en 1998 par Rune Kristoffersen, ex membre de Fra Lippo Lippi (formation musicale remarquable de la période des années 80).
Tout cela était très bien, excellent, très dynamisant pour les étudiants et riche pour les amateurs de graphisme et de musique.
De plus, Kim est quelqu'un d'adorable et de modeste, ce qui ne gâche rien.

http://www.smalltownsupersound.com
http://www.runegrammofon.com
Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 09:59

Beau trophé que cette "Fève d'argent de Pont d'Ouilly", présentée entre autres coupes, sur la vitrine à gâteaux de ma boulangère (qui, soit dit en passant, fabrique sans doute le meilleur pain caennais).
Repost 0
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 20:25

AAA : un beau logo, celui des Ateliers d'Ardoiserie d'Angers ! trouvé sur une pissotière en ardoise qui a survécu aux modifications du paysage urbain des trente dernières années, à Bayeux, lundi dernier.
Comme chacun le sait, l'ardoise est un minéral particulièrement hygiénique, utilisé dés le XIXème siècle pour la fabrication des vespasiennes Parisiennes.
On regrette que ce matériau ne soit pas plus abondamment utilisé pour des pièces d'eau, dans l'habitat individuel ou collectif, cela semble cependant revenir tranquillement.
Reste que le logo AAA n'est pas sans évoquer, bien que cela n'ai rien à voir, l'iconographie du KKK.
Mais comme aurait dit Rudyard Kipling : "ceci est une autre histoire, ah, ah, ah…" (et qui plus est : ailleurs !).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vespasienne
Repost 0
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 20:57
Aujourd'hui j'ai reçu l'annonce de la publication d'un article de Catherine Gentile sur le site de www.sitartmag.com; un article très sympathique sur le livre de Kaisa Leka "I am not these feet" que nous avons édité dans sa version française (malgré le titre en anglais) en octobre dernier, livre accompagné d'un poster et d'un petit badge.
Nous sommes très fiers d'avoir pu réaliser cet ouvrage, dont la moitié du tirage est destiné aux hopitaux.
Kaisa Leka est une jeune femme très impressionnante et très attachante, elle a mené un atelier dans le cadre de l'école des beaux-arts avec une grande rigueur, et dans le même temps elle a réussi à rencontrer de nombreux lycéens.
La semaine prochaine Kaisa Leka présentera ses ouvrages au festival d'Angoulême.

www.sitartmag.com/lkleka.htm
www.editions-cactus.com
Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 13:17

Dimanche dernier, à l'occasion du vernissage de l'exposition de Sylvie Fée à L'été 36, à Lion-sur-Mer, on a pu assister à un concert de 2P1GOU1 + DJ GSKRATCH (peut-être un des Deux Pingouins ?), un bref concert plutôt réussi (le début du concert a été un peu perturbé par une mauvaise balance qui rendait les manipulations de platine inaudibles, mais lorsque celui-ci a remonté le volume on a pu apprécier l'articulation guitare / scratch). Guitare, sons divers, lignes rythmiques et platine composaient l'univers musical de cette expérience singulière.
Le tout accompagné de cidre et de galettes !!!
Quant à l'exposition, j'ai oublié de faire des photographies... aussi je vous invite à découvrir par vous-même l'univers de Sylvie Fée, composé d'objets graphiques, souvent en volumes, en papiers collés, recyclages d'emballages colorés divers. Un univers singulier, tout comme celui du DDAA ou des Deux Pingouins, dont Sylvie est aussi membre, et souvent illustratrice. Détournements et recyclages semblent être les maîtres-mots de l'artiste, tout cela dans une facture oscillant entre Pop'Art et Art Brut, toujours d'une grande fraîcheur.
L'exposition de Sylvie Fée a lieu jusqu'au 7 février 2007.
L'été 36 - 2 bd. du Calvados - Lion-sur-Mer.

http://2pingouins.over-blog.com
http://www.myspace.com/2pingouins
http://www.myspace.com/gskratch
Repost 0
16 décembre 2006 6 16 /12 /décembre /2006 23:17

Vous trouverez ci-dessous quelques artistes ou collectifs de graphistes que nous avons découvert à l'occasion des deux derniers cours, et les sites ou blogs qu'ils ont créé.
Nous avons commencé avec Paul Cox, dont je vous recommande la lecture intégrale du blog qui accompagnait son exposition à Beaubourg en 2005. C'est un document sans équivalent en ce qui concerne la curiosité, la recherche souvent ludique et la méthodologie. On peut y observer les méandres parcourus par l'artiste dans la conception d'ouvrages.
En contrepoint, d'un point de vue technologique, mais en accord d'un point de vue méthodologique, nous avons brièvement observé les expériences de graphisme réactif de John Maeda, incontournable auteur du paysage électronique.
Dans un registre proche de celui de John Maeda, du point de vue de la création d'animations Flash et d'interfaces diverses, nous avons vu le très réussi ouvrage de Joshua Davis "PrayStation", puis découvert son actualité.
Nous avons brièvement visité le site Research Studios créé par Neville Brody, graphiste incontournable de l'histoire des trente dernières années, site riche en expériences typographiques.
Puis nous avons parcouru les excellentes affiches et autres documents graphiques de James Victore, un auteur pour le moins engagé !
Dans le même ton, du point de vue de l'engagement graphique et politique, nous avons visité le site Un Regard Moderne, créé par Loulou Picasso et illustré par d'autres ex membres du groupe Bazooka, site auquel Chris Marker, illustre cinéaste engagé, a participé pendant toute une année.
Nous avons conclu notre parcours en découvrant le site www.incorect.com, face expérimentale de 2001 à 2005 d'une agence de graphisme française nommée "Correct".

www.paulcox.centrepompidou.fr
www.maedastudio.com
www.joshuadavis.com
www.researchstudios.com
www.jamesvictore.com
www.unregardmoderne.com
www.incorect.com
Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 10:45

Depuis hier, et jusqu'au 13 janvier, le petit lieu poileboine, à Caen, propose une sélection d'objets et d'éditions d'artistes, stylistes et designers. Il y a un grand choix d'objets de diverses natures et prix pour tout public, dont quelques titres des éditions cactus, d'illusion production, de PPT, etc.
En quelque sorte c'est un petit lieu à fréquenter, ouvert tous les jours de 14h à 18h, sauf dimanche et lundi.

Petit lieu poileboine / 8-10, rue de l'église de Vaucelles / 14000 Caen
Repost 0
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 13:42

A partir d'aujourd'hui, et jusqu'au 20 Janvier, pour le plus grand plaisir de l'amateur d'orfèvrerie musicale, Etienne Charry nous propose une nouvelle diffusion de ses 50 "Salon Cerveau" (un jour, 1 morceau - lire l'article du vendredi 06 octobre 2006).
C'est parti !!!
www.etiennecharry.com/salon-cerveau
Repost 0
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 20:46
"Mon enfance n'a jamais perdu sa magie. Elle n'a jamais perdu son mystère, elle n'a jamais perdu son drame." Louise Bourgeois

«Présumés innocents» au musée d'Art contemporain de Bordeaux (le CAPC) en 2000, a réuni 200 oeuvres de 70 artistes de renomée internationale autour du thème de l'enfance. Quelques semaines après la fermeture de l'exposition, une association de protection de l'enfance, la Mouette, a porté plainte contre les organisateurs, les accusant d'avoir présenté des «images très violentes, à caractère pornographique».
Six ans plus tard, le parquet de Bordeaux vient de mettre en examen Henry-Claude Cousseau, à l'époque directeur des musées de Bordeaux et aujourd'hui directeur de l'Ecole nationale des beaux-arts de Paris. Les deux commissaires de l'exposition, Marie-Laure Bernadac et Stéphanie Moisdon-Tremblay, sont convoquées à Bordeaux le 19 décembre et pourraient également être mises en examen.
Pourquoi cette exposition était-elle choquante ? Parce qu'aborder l'enfance dans l'art, n'est pas tant évoquer l'innocence, la pureté, le paradis perdu, que les pulsions primaires, le refoulement, le jeu, le souvenir. Marie-Laure Bernadac a été la commissaire de l'exposition "Masculin-Féminin" au Centre Pompidou. "Présumés innocents" s'annonçait tout aussi pertinente et sans concessions. A la seule différence, c'est que le pénis-nez en érection d'un beau Mickey en train de jouer avec des enfants, signé de l'artiste américain Paul Mac Carthy, par exemple, ne peux prêter à sourire. Surtout, face une institutrice et son groupe d'élèves, évidemment !
Après la visite de cette exposition, on a pu se sentir sali, meurtri, c'était sans doute le pari des deux commissaires. Dommage, en effet, que cela n'ait été que l'objectif premier de "Présumés innocents", particulièrement gloaque mais tristement juste.

"Nous avons tous un enfant mort en nous que nous transportons, qui est ce que nous étions et ce que nous ne sommes plus." Christian Boltanski

L'article ci-dessus a été emprunté au "musée du sourire", site que nous invitons à visiter.
www.museedusourire.com
L'image est de Paul Mc Carthy, un de mes artistes préférés avec Claude Lévêque, dont je vous soumets le courrier de soutien, ainsi que la pétition "NOS LIBERTÉS - NOS DROITS".

Présumés innocents
Je soutiens Henry-Claude Cousseau contre cette grave atteinte à la liberté d'expression des artistes, conservateurs, commissaires, critiques, universitaires, qui dans sa logique pudibonde fermera tous les musées et lieux de connaissance pour immoralité et "protection de l’enfance".
L'explosion de la consommation aliénante, pour laquelle la morale n'existe plus, s'exercera sans aucune résistance.
Bon futur !
Claude Lévêque


NOS LIBERTÉS - NOS DROITS

Nous tous, artistes, chercheurs, créateurs, intellectuels, diffuseurs, travaillant dans le domaine des arts, nous alarmons aujourd’hui des menaces qui pèsent sur nos libertés de pensée, de création et d’expression.
La mise en examen de Henry-Claude Cousseau, Conservateur général du Patrimoine, ancien Chef de l’Inspection générale des Musées de France, ancien Directeur des Musées de la Ville de Nantes, ancien Directeur des Musées de la Ville de Bordeaux, Directeur de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, historien de l’art renommé, des chefs de : DIFFUSION DE MESSAGE VIOLENT, PORNOGRAPHIQUE OU CONTRAIRE À LA DIGNITÉ, ACCESSIBLE À UN MINEUR : DIFFUSION DE L’IMAGE D’UN MINEUR PRÉSENTANT UN CARACTÈRE PORNOGRAPHIQUE, comme ancien Directeur du CAPC Musée d’art contemporain ayant présenté l’exposition Présumés innocents : l’art contemporain et l'enfance en 2000 à Bordeaux, nous concerne tous et nous lui exprimons notre soutien.
Alors que les media, la publicité et tous leurs supports urbains utilisent les images de la violence au service de mobiles commerciaux et les diffusent massivement, nous nous indignons que soit nié le statut, durement conquis au fil des siècles dans notre civilisation, des oeuvres d’art, de ceux qui les produisent et de ceux qui les accompagnent.
Cette mise en examen nous concerne tous, comme elle concerne chaque citoyen car la liberté est un bien commun et la création artistique, l’inaliénable expression d’une culture.
Signataires de cet appel nous affirmons notre entière solidarité à Henry-Claude Cousseau.

Si vous souhaitez vous joindre à cet appel, indiquez vos : nom, qualité, ville. Et renvoyez ceci à l'adresse suivante :
noslibertes-nosdroits@aliceadsl.fr
Repost 0